NOVAMag® membrane

MEMBRANE DE MAGNÉSIUM RÉSORBABLE

Membrane barrière résorbable

Métal biodégradable

Dégradation contrôlée

La membrane de magnésium est à la fois solide et résorbable. Il peut être taillé sur mesure et façonné pour traiter des défauts osseux individuels. Comme NOVAMag® membrane se résorbe complètement quelques mois après l’implantation, une deuxième intervention chirurgicale pour retirer la membrane n’est pas nécessaire.

Mécaniquement solide et résorbable

NOVAMag® membrane est fabriquée à partir de magnésium pur. Le magnésium est un métal biodégradable qui est résorbé par le corps humain sans résidus toxiques1-3. Les ions magnésium (Mg2+) libérés au cours du processus de dégradation sont un composant naturel du corps humain et sont responsables de nombreux processus physiologiques4-6. Grâce aux propriétés inhérentes au magnésium métal, NOVAMag® membrane offre une option de matériau mécaniquement solide mais dégradable pour les chirurgies d’augmentation osseuse7-8. Il est idéal pour protéger les vides des défauts osseux pendant la régénération osseuse et pour maintenir le positionnement de l’os autologue et des matériaux d’augmentation osseuse tels que cerabone®.

Vous cherchez des prix ou des informations complémentaires ?

Spécifications DU Produit

N° d’art. Taille de l’emballage Dimensions
721520 S 15 x 20 mm
722030 M 20 x 30 mm
723040 L 30 x 40 mm

Distribution

With our international network of distribution partners, we are near you in over 100 countries worldwide. In addition to our 360° productportfolio, we offer service, scientific advice and exchange, training and events directly on site from a single source.

Find a distribution partner near you:

OUR EXPERTS WILL BE HAPPY TO ADVISE YOU PERSONALLY

Do you still have questions about our products and their application?
Simply arrange a telephone appointment with our experts.

FAQ

Les métaux biodégradables sont une classe de métaux qui, une fois implantés, se dégradent progressivement et se résorbent complètement. Les produits de dégradation sont ensuite métabolisés par le corps humain.

La membrane NOVAMag® présente une surface lisse et brillante. Immédiatement après l’implantation, la membrane commence à se dégrader. Le processus de dégradation crée une surface rugueuse qui améliore l’adhérence des tissus mous.

Lorsque le magnésium métallique se dégrade, des sels de magnésium et de l’hydrogène gazeux se forment à la surface. La combinaison du magnésium métallique et des sels de magnésium constitue une barrière efficace pendant la période critique de cicatrisation 7-8. Dans certains cas, l’hydrogène gazeux tend légèrement le tissu mou au-dessus de la membrane NOVAMag®, constituant ainsi une barrière supplémentaire sans affecter la régénération osseuse.

La membrane NOVAMag® sera complètement dégradée quelques mois après son implantation 7-8.

Lors de la dégradation du magnésium métallique, la structure métallique est transformée en sels de magnésium et un petit volume d’hydrogène gazeux est libéré. Une petite accumulation de gaz peut se former autour de chaque dispositif et est visible aux rayons X 8. Le dégagement d’hydrogène gazeux peut se manifester par un léger gonflement des tissus mous.

Les sels de magnésium conservent la forme et la position d’origine de la membrane jusqu’à ce qu’ils soient résorbés par l’organisme, tandis que le petit volume d’hydrogène gazeux provoque initialement un léger gonflement des tissus mous 7-8. Ces deux sous-produits de dégradation continuent à maintenir une séparation entre les tissus mous et les tissus durs en tant que seconde phase de la fonction de barrière de la membrane jusqu’à ce qu’ils soient résorbés par l’organisme.

Des études animales ont montré que la membrane NOVAMag® se résorbe généralement dans les 8 à 16 semaines suivant l’implantation. Dans une étude de performance in vivo, une fonction barrière similaire a été observée par rapport à une membrane de collagène, avec des volumes similaires de nouvel os et de tissus mous dans le défaut à chaque point dans le temps 8.

Il est recommandé de fixer la membrane NOVAMag® à l’aide de la vis de fixation NOVAMag® XS. Dans certains cas, la membrane NOVAMag® peut également être fixée à l’aide de la vis de fixation NOVAMag® S-XL.

Toutefois, il est également possible d’utiliser la vis de fixation à membrane, USTOMED Instrumente Ulrich Storz GmbH & Co. KG ou le système de fixation de précision Pro-fix™, Osteogenics Biomedical Inc.

En cas d’exposition, il est recommandé de prendre des précautions particulières pour contrôler l’hygiène bucco-dentaire, de rincer la zone avec des solutions de CHX, par exemple, et d’éviter les aliments et/ou les boissons acides ainsi que le tabagisme. Aucune autre mesure de traitement des tissus mous n’est nécessaire. Les cas de petites déhiscences devraient disparaître au bout de 2 à 3 semaines. Il n’est pas nécessaire de retirer la membrane en cas d’exposition localisée.

Lors de l’exposition, la membrane peut prendre une couleur gris foncé/noir, ce qui se produit normalement au cours du processus de dégradation.

botissnews

Restez branchés

Restez informé et ne manquez jamais aucune nouvelle : Nouveautés sur les produits, dernières publications, événements exclusifs et webinaires passionnants. Il vous suffit de remplir le formulaire d’inscription et vous êtes prêt

Produits apparentés

  • NOVAMag® Instruments

    Manipulation optimale de tous les produits à base de magnésium

    Pour assurer une manipulation optimale de la membrane NOVAMag® et de la vis de fixation NOVAMag®, botiss a développé une gamme d'instruments NOVAMag® en étroite collaboration avec les cliniciens.

  • NOVAMag® fixation screw

    Alliage métallique de magnésium résorbable et biodégradable

    Idéal pour fixer les membranes de protection, les greffes osseuses et les matériaux d'augmentation osseuse

  • permamem®

    MEMBRANE BARRIÈRE EN PTFE DE HAUTE DENSITÉ

    Membrane exceptionnellement fine, non résorbable et biocompatible.

Contact

Send your questions about our products directly to our specialists:

Gestion des produits

Any comments or questions?

Don’t hesitate to get in touch with us!

botiss biomaterials GmbH

Hauptstrasse 28
15806 Zossen / Germany
Tel.: +49 33769 / 88 41 985
Fax: +49 33769 / 88 41 986
  1. D. Zhao, F. Witte, F. Lu, J. Wang, J. Li et L. Qin, “Current status on clinical applications of magnesium-based orthopaedic implants : A review from clinical translational perspective”, Biomaterials, vol. 112. Elsevier Ltd, pp. 287-302, 01 janvier 2017. doi: 10.1016/j.biomaterials.2016.10.017.
  2. K. Bobe et al, “In vitro and in vivo evaluation of biodegradable, open-porous scaffolds made of sintered magnesium W4 short fibres,” Acta Biomater, vol. 9, no. 10, pp. 8611-8623, Nov. 2013, doi : 10.1016/j.actbio.2013.03.035.
  3. E. Willbold et al, “Biocompatibility of rapidly solidified magnesium alloy RS66 as a temporary biodegradable metal”, Acta Biomater, vol. 9, no. 10, pp. 8509-8517, Nov. 2013, doi : 10.1016/j.actbio.2013.02.015.
  4. N. E. L. Saris, E. Mervaala, H. Karppanen, J. A. Khawaja et A. Lewenstam, “Magnesium : An update on physiological, clinical and analytical aspects”, Clinica Chimica Acta, vol. 294, no. 1-2. Elsevier, pp. 1-26, 01 avril 2000. doi: 10.1016/S0009-8981(99)00258-2.
  5. J.-M. Seitz, R. Eifler, F.-W. Bach, et H. J. Maier, “Produits de dégradation du magnésium : Effects on tissue and human metabolism,” (Produits de dégradation du magnésium : effets sur les tissus et le métabolisme humain). J. Biomed. Mater. Res. Partie A, vol. 102, no. 10, pp. 3744-3753, Oct. 2014, doi : 10.1002/jbm.a.35023.
  6. J. Walker, S. Shadanbaz, T. B. F. Woodfield, M. P. Staiger et G. J. Dias, “Magnesium biomaterials for orthopedic application : A review from a biological perspective,” Journal of Biomedical Materials Research – Part B Applied Biomaterials, vol. 102, n° 6. John Wiley and Sons Inc, pp. 1316-1331, 01 août 2014. doi : 10.1002/jbm.b.33113.
  7. P. Rider et al, “Biodegradable magnesium barrier membrane used for guided bone regeneration in dental surgery,” (Membrane biodégradable en magnésium utilisée pour la régénération osseuse guidée en chirurgie dentaire). Bioact. Mater., vol. 14, pp. 152-168, août 2022, doi : 10.1016/J.BIOACTMAT.2021.11.018.
  8. P. Rider et al, “Analysis of a Pure Magnesium Membrane Degradation Process and Its Functionality When Used in a Guided Bone Regeneration Model in Beagle Dogs,” (Analyse du processus de dégradation d’une membrane de magnésium pur et de sa fonctionnalité lorsqu’elle est utilisée dans un modèle de régénération osseuse guidée chez des chiens beagle). Mater. 2022, Vol. 15, page 3106, vol. 15, no. 9, p. 3106, avril 2022, doi : 10.3390/MA15093106.